Trois sites naturels

Le CRASEN a en charge la gestion de 3 sites situés dans le bassin de la Dendre

Le bassin Ninie

C’est l’histoire d’un coin de vie sauvage qui prend le pas sur le bitume… Un chant d’oiseau perdu entre les roseaux, une libellule qui danse sur l’étang… La ville s’efface, bonjour l’espace, l’air frais… la liberté !

Aménagement du ponton
potager bio collectif - potiron
Chantier de gestion

Le bassin Ninie est le siège d’activité principal du CRASEN. C’est également sur ce site que l’ASBL a développé récemment des partenariats intensifs avec d’autres associations.

Situé au coeur de la cité des géants, il est le site le plus facilement accessible aux visiteurs (à mobilité réduite également). Il est géré en réserve « semi-naturelle », c’est-à-dire que nos interventions se limitent à quelques aménagements pour les visites, tout en  veillant à maintenir le caractère naturel et sauvage du site.

Historique

Madame Ninie
Jusqu’en 1972, l’ancienne piscine communale en plein air, appelée le bassin Ninie était un lieu de détente incontournable situé au coeur de la ville d’Ath, où Madame Ninie accueillait les baigneurs. Suite à la construction de la piscine couverte située à la rue de Gand, la piscine fut fermée  et abandonnée pendant près de 20 ans.

En 1989, alors qu’un entrepreneur souhaitait y déverser des déchets en tous genres, les membres du CRASEN sont intervenus auprès de la Ville d’Ath (propriétaire du site) afin d’éviter le comblement du site, alors recolonisé par la nature. La Ville d’Ath a alors accordé au CRASEN la gestion du site dans le but de préserver son caractère naturel.

Bassin Ninie 1972

Caractéristiques du site

Situé dans le lit majeur de la Dendre (zone de débordement de la rivière en cas de crue), le site du Bassin Ninie présente un intérêt particulier en tant que zone humide abritant une faune et une flore riches et diversifiées.

Le site est à la fois semi-naturel et didactique :

  • Semi-naturel car il s’agit d’une zone créée par l’homme mais recolonisée par la nature.
  • Didactique car le lieu a été réaménagé dans le but de favoriser la découverte de la diversité des biotopes. Un circuit de promenade permet aux visiteurs d’observer faune et flore sans nuire à leur tranquillité lors des animations.

Les différents biotopes naturels que l’on trouve actuellement au bassin Ninie sont les suivants :

  • L’étang, qui est l’ancien bassin de natation et qui présente une grande diversité d’espèces végétales aquatiques et rivulaires (massettes, roseaux…) car sa profondeur varie de quelques centimètres à deux mètres.
  • Le sous bois avec les espèces ligneuses colonisatrices (saules, aubépines…)
  • La prairie de fauche avec ses graminées et ses fleurs diverses (grande berce, cardamine des prés, reine des prés, valériane…)
  • La peupleraie qui, étant tout à fait artificielle, ne présente d’intérêt que dans sa destruction lente et provoquée (création des conditions favorables à la venue des pics en faisant mourir les arbres sur pied). Aujourd’hui, elle retourne vers un état de forêt rivulaire peuplée d’aulnes, de saules, de frênes et de peupliers indigènes (trembles et blancs)
  • Les mares qui regorgent de vie avec notamment la présence de trois espèces de tritons (alpestres, ponctués et palmés) pendant la période de reproduction ainsi que de grenouilles(rousses et vertes) et de crapauds communs.
  • La roselière qui occupe maintenant presque 400 m² contre une dizaine à l’origine et accueille des spécifiques à ce milieu : rousserolles, fauvettes…
  • Une grande variété d’insectes aquatiques habite également le site (libellules, demoiselles…) ainsi qu’une centaine d’oiseaux (martins pêcheurs, hérons, pics verts, moyens ducs, chouettes chevêches, foulques macroules…)

Consulter le recensement de la faune et de la flore du site (4 octobre 2010).

Pour améliorer et encore diversifier les différents biotopes, l’équipe a effectué de gros travaux de gestion du site : creusement de mares, dragage du bassin, destruction d’une partie de la berge bétonnée afin de faciliter la sortie des batraciens en période de reproduction, fauchages et tailles légères des arbres dans le but de maintenir le caractère naturel et humide du site tout en permettant l’accueil de visiteurs…

D’autres projets d’aménagement sont également en cours  : la construction d’un ponton d’observation sur l’étang ainsi que d’un fumoir à l’ancienne, la réfection des corniches, la mise en place d’un système d’épuration de l’eau de pluie selon le système Pluvalor, l’installation d’un rucher et de toilettes sèches.

Toutes ces activités visent à maintenir la qualité naturelle du site, mais également à permettre l’organisation d’activités de sensibilisation au respect de l’environnement (stages nature, visites guidées, expositions…) sur le site du bassin Ninie.

Consulter le calendrier des gestions

ROI_Bassin_Ninie (site et bâtiment)

Le potager bio collectif

Depuis le mois de février 2007, le SAPHA (service d’accompagnement pour personnes handicapées) a développé un potager bio collectif sur le site du Bassin Ninie.

potager bio collectif - table de semis

Ce potager est ouvert à toutes les personnes intéressées par le jardinage biologique, ayant ou non des compétences en la matière. Il est également un lieu de découvertes et d’échanges.

Divers aménagements ont été conçus ou sont en construction pour permettre son accès aux personnes ayant des difficultés physiques ou de mobilité (parcelles sur-élevées, table de semis surélevée, allées élargies…).

Dans un cadre naturel préservé, chacun peut choisir de cultiver l’une ou l’autre parcelle individuellement, ou s’il préfère, de s’investir dans la gestion des espaces communs.

La pratique du jardinage biologique permettra la (re)découverte d’ outils spécifiques ou adaptés (tels que la berlinette…), l’application de la rotation des cultures, l’association utile et harmonieuse des plantations, l’expérimentation de divers moyens naturels permettant l’enrichissement du sol et des plants et la répulsion d’animaux indésirables (purins, décoctions, macération, …)

Les rendez-vous sont fixés les mardis après-midi, de 14 à 17h mais le potager est accessible, si vous souhaitez vous essayez à la culture d’une parcelle à d’autres moments. N’hésitez pas à prendre contact avec le SAPHA si vous souhaitez en savoir plus. Bienvenue à tous !

Pour plus d’infos concernant le potager :
068/64 63 88.
www.sapha.be
cynthia.dujardin@sapha.be

Le rucher

Trois colonies d’abeilles domestiques sont installées depuis avril 2010 sur le site du bassin Ninie. Avec les milliers d’individus qui les peuplent, la végétation aux alentours en profitera! Aux côtés des abeilles sauvages et autres insectes pollinisateurs, l’abeille noir remplit le loin la plus large part de la tâche.

La présence des abeilles est par ailleurs une priorité en matière de sauvegarde de l’environnement naturel local : ce petit insecte, véritable baromètre de l’état de santé de notre environnement et de son évolution, mérite dès lors toute notre attention. Des visites du rucher sont également possibles sur rendez-vous.

Pour plus d’infos concernant le potager, contactez Katheline

Rucher
sauvetage du rucher 2010

Accès au site

Le bassin Ninie est situé rue du chemin de fer 42A à 7800 Ath.
Le bassin Ninie est ouvert au public aux périodes suivantes :

  • tous les mardis après-midi (de 14h à 17h) pour la gestion collective du potager bio par le SAPHA
  • tous les samedis entre 9h et midi, lors de la distribution des paniers du GASATH
  • tous les derniers samedis du mois (en période scolaire), de 10h à 15h pour les chantiers de gestion
  • Afin de respecter le caractère naturel du site, merci de rester sur les sentiers, de respecter la quiétude des lieux, de ne jeter aucun déchet et de ne pas cueillir les plantes sauvages.

Le site est accessible aux personnes à mobilité réduite.

Les chiens, même tenus en laisse, ne sont pas acceptés sur le site.

Etang Gros Pierre

Etang Gros Pierre -- Grand Bassin
Reliquat des expropriations de terrains lors de la construction du contournement de la ville, le site a été confié au CRASEN en 1990 en vue de créer un espace d’accueil pour la biodiversité. Depuis 2000, par manque de forces vives pour défendre ce projet, la gestion du bassin principal a été  laissée à un comité de pêcheurs communaux. Le bassin secondaire est utilisé pour la multiplication des plantes aquatiques indigènes.
Aujourd’hui, ce site est en reconversion progressive en vue de retrouver un mode de gestion plus harmonieux et conforme aux objectifs du CRASEN. En effet, il est possible d’associer les plaisirs de la pêche avec une gestion plus écologique du plan d’eau et de ses alentours immédiats (rempoissonnement raisonné, fauchage tardif, tonte limitée aux endroits de passage, suppression totale des biocides…).

Un plan de gestion de site a été installé sur le site en mars 2011.
Pour le consulter, cliquez ici.

Massarderie* de Bollignies

Nettoyage des ordures
Située dans l’entité de Brugelette, la massarderie est une réserve intégrale : le CRASEN n’y est plus intervenu depuis une dizaine d’années. Cette saulée marécageuse est la démonstration même de l’évolution d’une zone humide vers la forêt.

Suite à des remblais sauvages de déchets, la renouée du Japon, plante invasive par excellence, colonise le site.

L’élimination de cette plante y est le principal défi du CRASEN.

En effet, cette plante étouffe toute autre végétation et rend le terrain homogène, condamnant ainsi le maintien et l’apparition d’espèces indigènes. Ce travail nécessite énormément d’énergie et de ressources humaines. Le CRASEN en appelle à tous les volontaires!

Le voisinage immédiat du camping jouxtant le site crée un problème de dépôt sauvage de déchets ménagers. Une action choc a été menée au printemps 2010.

* en patois local, un massard est un canard colvert mâle. Par extension, une massarderie est un endroit où s’abritent ces oiseaux.